Quels sont les impacts économiques des taux directeurs de la Banque centrale européenne ?

Taux directeurs de la Banque centrale européenne : impacts économiques

Le taux directeur indique la valeur de l’argent et est défini par la banque centrale des pays. Dans la zone euro, il est fixé par BCE (Banque centrale européenne). Il est la valeur à laquelle les banques et organismes bancaires empruntent de l’argent à la banque centrale. Quels sont ses impacts sur l’économie ? Pourquoi la BCE change-t-elle ses taux ? Retrouvez notre analyse dans cet article.

Les taux directeurs et la BCE : quels rapports ?

L’une des missions de la BCE est de veiller à la stabilité des prix et de soutenir la croissance économique. Pour cela, elle travaille à la préservation de la valeur de l’euro à long terme en définissant les taux d’intérêt qu’elle prélève quand elle accorde de la liquidité aux banques européennes. Cela est nommé le taux directeur. La BCE a recours à trois taux directeurs différents que sont :

  • Le taux d’intérêt des transactions principales de refinancement ;
  • Le taux de la facilité de prêt marginal ;
  • Le taux de rémunération des dépôts.

Au cours du mois de février 2023, ces taux directeurs ont été relevés. L’opération est survenue dans le cadre de la politique de l’augmentation inédite entamée en 2022.

Pourquoi la BCE modifie-t-elle ses taux d’intérêt ?

Pourquoi la BCE modifie-t-elle ses taux d’intérêt ?

La montée de l’inflation peut être à la base de la modification des taux d’intérêt par la BCE. Cela participe à l’élaboration d’une politique générale qui cherche à contenir l’inflation à un niveau qui avoisine 2 % en moyenne. Quand celle-ci connait une forte augmentation, la BCE augmente ses taux d’intérêt dans le but de provoquer une réduction des frais dans l’économie, ralentissant ainsi le taux d’inflation. Par contre, quand la BCE baisse son taux, c’est en vue de pousser à un accroissement des dépenses pour faciliter l’activité économique et booster l’économie.

Le changement des taux directeurs impacte directement les banques et indirectement les taux que celles-ci appliquent aux emprunts et dépôts de leurs clients. Concrètement, une hausse des taux directeurs génère une augmentation du coût de crédit et influence l’attitude d’épargne, de consommation et d’investissement des entreprises et des ménages. Par contre, leur baisse provoque une hausse de la demande de crédits. On peut donc en déduire que l’évolution des taux directeurs impacte de manière directe ou indirecte la somme d’argent que les entreprises et les particuliers dépensent dans l’économie.

Quelles sont les conséquences des taux directeurs sur l’économie ?

Quelles sont les conséquences des taux directeurs sur l’économie ?

Les taux directeurs sont des indicateurs économiques qui orientent l’activité de la BCE et des banques de détails. Les emprunts se raréfient et deviennent plus chers, ce qui réduit la demande et peut entraîner un ralentissement de l’activité économique. En modifiant ses taux, la BCE a espoir que cela diminue les marges de manœuvre des sociétés pour accroître leurs prix, outre le fait de modérer leurs revendications salariales. Les taux directeurs sont donc un moyen puissant pour réguler l’économie d’un pays ou d’une zone monétaire. Leur variation aide à encourager ou à décourager l’emprunt bancaire, de fait, la création monétaire, qui est à la base de l’inflation. Ils participent aussi à l’activité économique et à la croissance.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *