Comment faire le calcul d’un prêt immobilier avec apport personnel ?

Calcul prêt immobilier avec apport personnel : ce qu’il faut en savoir

Dans certaines circonstances, l’achat d’un bien immobilier est subordonné à un apport personnel. Celui-ci est précisé par la banque aux fins de compléter le prêt immobilier dont vous êtes le demandeur. C’est un apport très important et qui est constitué par un certain nombre de facteurs. Aussi, il est important pour le demandeur d’avoir une idée de l’apport, dès lors, il procédera à une détermination. Cette détermination se fait suivant un procédé bien défini. Découvrez à travers cet article le processus pour calculer un prêt immobilier avec apport personnel.

Quelle est l’importance de l’apport personnel pour un prêt immobilier ?

L’apport personnel est la somme investie par une personne appelée acheteuse au moment d’un crédit. Le but de cet apport est la régularisation des frais propres à l’achat du bien immobilier. Toutefois, il est possible de noter plusieurs avantages affirmant l’importance de l’apport personnel. Lesdits avantages sont plus intéressants lorsque l’apport personnel est supérieur aux 10 %. Il est possible de noter les avantages dont il a été fait cas, sur trois points essentiels. Ce sont :

  • La limitation du capital emprunté, car les mensualités d’une part et la durée d’autre part sont susceptibles d’être réduites. Ce qui est très bénéfique pour l’acheteur ;
  • La multiplication des chances en raison du fait que face à un apport personnel intéressant, l’établissement financier de prêt peut faire des concessions ;
  • La possibilité de bien considérer votre dossier, car lorsque vous faites un bon apport personnel, vous pourrez gagner la confiance des banques contactées. Quelqu’un qui peut beaucoup épargner est susceptible de les rembourser.

Ces différents avantages de l’apport personnel sont considérables, car, ils augmentent les chances pour que le prêt soit accordé à un taux avantageux si vous n’êtes pas fiché à la banque de France.

Lire aussi : Quel est l’impact de la loi Lemoine sur l’assurance emprunteur ?

Quels sont les facteurs qui permettent de constituer l’apport personnel ?

Il existe plusieurs facteurs permettant la constitution d’un apport personnel. Il est possible d’énumérer l’épargne, les primes de participation, les reventes propres à un bien immobilier et les sources externes.

En ce qui concerne l’épargne, c’est le facteur le plus remarqué. Il nécessite l’usage d’un code, d’une assurance-vie et d’un plan épargne de remboursement. Toutefois, vous devez avoir une somme dans votre compte afin de parer aux imprévus. 

Calcul prêt immobilier avec apport personnel

Relativement, aux primes de participation, il y a un point essentiel à savoir. Il s’agit du fait que votre argent est bloqué et ne vous sera utile que dans des conditions bien précises. C’est le cas de l’acquisition d’une résidence principale.

Pour ce qu’il en est de la revente, on note la possibilité d’accroître son apport immobilier par la vente d’un autre bien de nature immobilière. C’est un facteur qui nécessite assez de vigilance de la part de l’acheteur.

Pour finir, les sources externes sont perçues comme les autres moyens pouvant compléter l’apport. Elles rassemblent des éléments tels que les donations, les héritages et le prêt familial.

Comment déterminer l’apport personnel d’un prêt immobilier ?

L’expression de l’apport personnel se fait en pourcentage eu égard à la somme totale du bien acheté. Il n’y a pas de somme minimale prévue. Toutefois, il est possible de remarquer que les banques demandent à ce que l’apport personnel soit fait en fonction de la valeur marchande du bien.

La plupart du temps, les établissements demandent à ce que l’apport personnel soit les 10 % de montant du bien immobilier qui doit faire objet d’achat. Notons que les 10 % représentent la valeur des frais annexes. Ainsi, les frais de notaire, de caution, de garantie, d’agence et bien d’autres sont constitutifs des 10 %. Dès lors, il faudrait appliquer les 10 % aux frais pour trouver l’apport minimal conseillé.

Il est cependant possible d’opter pour un apport personnel de 20 %. Ceci vous donne la possibilité de faire partie des meilleurs dossiers et d’avoir un bon retour de la part de la banque. Avec ce genre d’apport, la négociation du taux d’emprunt et de l’assurance emprunteur devient possible. Ainsi, il est possible d’utiliser les 20 %, l’appliquer aux frais totaux du bien pour déterminer l’apport personnel idéal. 

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.